Les vierges noires ou la survivance des anciennes déesses

Les vierges noires ou la survivance des anciennes déesses

the-virgin-mary-874005_1280

Les Vierges Noires

Au cours des siècles, le féminin sacré était présent dans plusieurs religions qui ont existées, mais avec l’arrivée du christianisme, et des religions monothéistes, le féminin sacré, la déesse, est mis sous silence. Par contre, certaines sculptures et peintures nous montre l’existence d’une possible survivance des anciennes déesses sous la forme des Vierges Noires.

Tout d’abord, les Vierges Noires, certaines d’entre elles, ont été les plus vénérées du christianisme européen. Ces Vierges sont particulières car elles se retrouvent en Europe et non en Afrique. C’est pour cette raison qu’il y a ce questionnement sur leur couleur et sur leur signification. Selon certain, comme Pierre Gordon, leur couleur proviendrait des Mères que nous retrouvons dans le paganisme et qui possèdent le plus de pouvoir. Ce sont aussi ces déesses qui siégeaient et s’occupaient du monde initiatique, de l’obscurité. C’est de là que leur couleur noire proviendrait. Les Vierges Noires vont donc héritées de cette symbolique et cette caractéristique pourrait justifier le fait que nous retrouvons souvent ces Vierges dans des grottes. Les anciennes grottes initiatiques païennes sont devenues dès lors la crypte des églises. Ces anciennes déesses, qui veillaient sur une eau sacré et magique, furent donc canonisées comme sainte par l’église.

Donc, les Vierges Noires seraient la survivance des anciennes déesses sous une nouvelle forme et elles gardent aussi le même rôle qu’on leur avait attribué autrefois. Selon Pierre Gordon, ces Vierges perpétuent la notion de ce monde divin de ténèbres où la pensée s’exhaussait jusqu’à un niveau spirituel supérieur :

«Une transformation profonde de l’âme, un don de soi, est indispensable pour que s’entr’ouve la porte de d’immortalité […] C’est ce bien fait spirituel que l’on demande partout, plus ou moins expressément, aux Mères et aux Vierges de teinte brune.»
GORDON, Pierre, Essais les Vierges Noires Mélusine l’origine et le sens des contes de fées, ARMA ARTIS, pp. 1-14

Par contre, l’identité théologique de la Vierge Noire n’est pas encore élucidée par l’église catholique romaine. La vénération des Vierges Noires en France et en Europe reste encore un mystère au plan théologique. La présence de ces Vierges se retrouvent dans plusieurs villes européennes et ont les retrouvent sous divers noms : Notre-Dame la Noire, Notre-Dame la Brune, la Vierge Glorieuse, la Vierge Égyptienne, la Vierge au pilier, Notre-Dame-de-Sous-Terre, Mère de Dieu, etc.

Il existe certaines preuves que ces Vierges furent très populaires, comme la construction de plusieurs églises comme Notre-Dame du Puy. De plus, selon Jacques de Basher et Sophie Cassagnes-Brouquet, La Vierge, surtout quand celle-ci était noire, a tenu une place très importante dans la spiritualité chrétienne du Moyen Age. Cette Vierge Noire va devenir la Protectrice des Chevaliers du Temple et elle figurait souvent sur les bannières des hommes de guerre pour qu’elle apporte protection. Dans Le mystère des cathédrales, de Fulcanelli, il est mentionné que ces nouvelles grandes cathédrales gothiques étaient les temples de cette nouvelle déesse. Il y a aussi certains faits historiques qui viennent appuyer la popularité de ces Vierges.

Au treizième siècle, nous pouvons dénombrés pas moins de quatre-vingt cathédrales qui seront élevées à Notre-Dame et plus de cinq cent églises, entre 1170 et 1270, seront élevées en son honneur et à sa gloire. La plupart des ces édifices seront construits sur d’anciens sites qui étaient consacrés à la Madone par la seule présence de sa statue. Celle-ci était le plus souvent noire et elle datait généralement avant l’ère préchrétienne. Ces statues étaient délibérément taillées dans des pierres noires et de l’ébène. Malgré cette optique chrétienne, il n’en demeure pas moins que nous pouvons faire un lien direct avec les anciennes déesses qui étaient associées à des cultes païens en l’honneur des divinités féminines. Nous pouvons aussi nous demander si le culte fait à la Vierge Marie, et aux Vierges Noires, aurait eu un si grand succès si celui-ci n’était pas associé aux différents cultes féminins venus du plus profond de l’histoire religieuse des hommes?

Les Vierges Noires font encore partie de notre actualité. On n’en parle pas à chaque jour, mais elles font parties de notre histoire et continue à être l’objet de plusieurs légendes modernes et de thèses. Ces Vierges font encore couler beaucoup d’encre, mais leur mystère semble toujours rester. Aujourd’hui encore, certaines spécialistes tentent d’expliquer la signification de ces Vierges par des moyens différents. Par exemple, certains vont l’expliquer comme un phénomène purement culturelle ou scientifique sans y inclure la symbolique qui s’y cache. Par exemple, pour Moss, les Vierges Noires s’expliquent par trois grandes catégories, trois raisons qui expliquent les Vierges Noires. Premièrement, les Vierges Noires sont de cette couleur car elle représente les populations indigènes. Cette première catégorie explique donc les Vierges Noires que nous retrouvons en Afrique, mais pas celles que nous retrouvons en Europe. Deuxièmement, selon lui, ces Vierges auraient cette couleur à cause de différents facteurs physiques. Par exemple, les Vierges Noires que nous retrouvons en Europe ont été fait sur de l’ébène ou sur des matériaux qui sont de couleur foncée. Alors pour lui, cette matière première aurait été couvert de peinture qui aurait disparue au fil du temps et les pigments ne serait plus visible aujourd’hui. Cette couleur noire pourrait aussi s’expliquer par la fumée qui venait des chandelles. Selon Moss, cette couleur pourrait aussi bien s’expliquer par le fait que la saleté s’est accumulée au fil des siècles et c’est cette accumulation qui donnerait cette teinte à ces Vierges.

Pour certains croyants, l’explication de ces Vierges Noires se trouvent dans la Bible elle-même, dans l’Ancien Testament, dans le Cantique des cantiques : Negra sum sed formosa (Je suis noire mais belle). Ces Vierges Noires, selon cette explication, serait en fin de compte Marie. Les personnes, qui prônent cette explication, prendront pour exemple les Vierges que nous retrouvons en France et qui date de l’époque des croisades.

Encore aujourd’hui, l’explication des Vierges Noires par la descendante des anciennes déesses est encore très présente. Cette explication se retrouve chez certains auteurs comme Stephen Benko, universitaire de l’université d’Indiana, qui disent que ces Vierges Noires seraient les anciennes déesses qui serait converties au christianisme : ‘’the Black Madonna is the ancient earth-goddes converted to Christianity.’’ Benko fonde son argumentation sur la représentation «noire» de plusieurs déesses comme Artémis d’Ephesus, Isis, Cérès et Déméter. Donc, ces Vierges Noires représenteraient l’ancien culte porté à ces déesses. De plus, certaines de ces représentations dateraient avant l’époque chrétienne, donc ne serait pas chrétienne. Chose certaine, le thème de la mère divine et de l’enfant-dieu est présent bien avant l’époque chrétienne. Pour le commun des mortels, je crois ces Vierges leur permettaient de s’acquérir d’une puissance divine et de participer à son divin sans l’intermédiaire d’un fonctionnaire de Dieu.

Eric Pineault

Eric