Soyons le changement que nous voulons

Soyons le changement que nous voulons

earth-1013746_1280

« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » – Gandhi

Par Jocelyne Rousseau

Dans mon entourage proche, je connais une personne qui plante des arbres dans son jardin, j’en connais une autre qui cuisine divinement, son plaisir et sa joie est de partager ses créations, un autre qui se lève chaque jour en se préparant à recevoir un ou plusieurs cadeaux dans sa journée (une visite inattendue, un sourire de quelqu’un dans la rue…) un autre qui, en permanence, fait attention à ce que rien ne blesse ses yeux dans son champ de vision, une autre qui apporte son pain sec à un vieil âne de sa connaissance, une autre qui donne au mendiant ce qui lui reste de monnaie dans son porte-monnaie, un autre qui dit bonjour à sa voisine d’immeuble chaque fois qu’il la croise…

Quelles personnes font partie de notre entourage ? Qui avons-nous choisi ou reçu comme ami(e)s ?

Au-delà de la pensée « new age » qui consiste à s’entourer de personnes riches financièrement, car nous sommes ce qui nous entoure, soyons simplement à l’écoute de la richesse des personnes qui nous entoure, ouvrons grand nos yeux du cœur pour aller à leur rencontre,

prenons le temps de nous poser en ce début d’année, et regardons qui nous entoure, qui nous soutient, qui nous aime, je vous souhaite à toutes et à tous d’en découvrir au moins 3 et au-delà.

Changer le monde, c’est aussi prendre conscience de toutes ces personnes qui font, chacune à leur niveau ce qui peut paraitre de petites choses, et qui pourtant sont essentielles, parce qu’elles nous rapprochent de notre humanité, parce qu’elles nous rappellent que le monde est beau, et que ce monde, nous le cocréons en permanence.

Oui nous avons chacun, chacune, le pourvoir de changer le monde, et cela commence par la façon dont nous le regardons à chaque instant. Choisissons-nous de voir ce qui nous tracasse, ce qui nous dérange ou choisissons-nous  de regarder ce qu’il y a de beau, ce qu’il de grand, ce qu’il y a d’aimable dans chacune de nos fréquentations.

Je nous souhaite pour cette année d’être des détectives, des inspecteurs Colombo, des détecteurs de beauté, à la recherche des indices qui nous montre la beauté du monde autour de nous, et en nous, faisons la paix avec ce qui est en nous, avec tout ce qui est en nous, tout ce qui nous a construit, tout ce qui nous a portés jusqu’ à aujourd’hui.

jocelyne rousseau