PRÉVENIR ET SURMONTER UN ÉTAT ÉMOTIONNEL NÉGATIF

PRÉVENIR ET SURMONTER UN ÉTAT ÉMOTIONNEL NÉGATIF

shame-927084_1280

PRÉVENIR ET SURMONTER UN ÉTAT ÉMOTIONNEL NÉGATIF

S’il était vrai que ce sont les évènements qui causent les émotions, alors comment pourrait-ont se débarrasser d’une dépression dont la « cause«  (deuil, divorce..) est inaltérable? Plusieurs ont tendance à croire qu’il est impossible de changer les situations et les émotions vécu. Qu’en est-il vraiment?

LA GRATIFICATION

Le but de chaque être humain est d’être heureux et une des façons d’y parvenir c’est de satisfaire ses désirs le plus possible. On appelle cet état la gratification. Par contre, comme il est impossible d’être dans cet état 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, on vivra aussi des périodes de frustration; de désirs non-comblés. C’est l’équilibre entre ces deux états qui déterminera notre état du moment : satisfait/non-satisfait ou heureux/malheureux. La gratification varie au même rythme que la frustration (plus satisfait= moins frustré) et vice-versa. Mais ce n’est pas tout. Les émotions aussi jouent un rôle dans l’atteinte du bonheur et elles aussi sont ressenties en deux versions : agréables/désagréables (en passant, gratification et frustration ne sont pas des émotions mais des états d’être).

ÉTABLIR LA PROVENANCE

Ainsi, si nous parvenons à déterminer la provenance d’une émotion, nous pourrions contribuer à influencer l’intensité de celle-ci: positivement pour celles dites bénéfiques et minimiser celles qui apportent la souffrance. Ceci nous amènera à comprendre que ce ne sont pas   les évènements qui causent les émotions; ils nous fournissent seulement l’occasion de se faire une interprétation, une idée de cet évènement et c’est de cette idée que naîtra l’émotion. Vu comme ça, on peut facilement comprendre que c’est bien  nous qui créons notre bonheur ou/ malheur et tant que l’idée restera dans notre esprit, l’émotion y restera aussi; elle disparaîtra aussitôt que l’idée changera. (idées différentes/émotions différentes)

C’EST UNE QUESTION DE PERCEPTION!

Vu de la même façon, comment un évènement peut-il  causer chez la même personne,  des sentiments successifs différents?

EX : Paul

1. Départ de sa femme

  1. déprime
  2. rage
  3. tristesse
  4. finalement heureux

On peut croire ici que c’est au fur et à  mesure, en avançant  dans le temps que les idées de Paul  ont changé, l’évènement lui est toujours resté le même. Il serait donc logique de penser qu’en changeant l’interprétation que nous nous faisons d’un évènement quelconque on pourrait grandement améliorer l’émotion qui s’y rattache  et en même temps s’éviter beaucoup de souffrance inutile.

CAUSE À EFFET

L’occasion est passive, la cause elle, est active; c’est elle qui produit les effets. On peut donc conclure qu’un être humain qui ne  veut pas ressentir inutilement des émotions désagréables pourrait y arriver en confrontant les idées(cause) qui lui apportent ces émotions qui elles (les idées), sont à leur tour, influencées par nos croyances, préjugés, conceptions  faussées. Faire comme les autres par habitude, par ce que les autres pensent comme ça, etc…  C’est a force de se répéter des idées noires que la dépression s’installe. Les humains ont tendance à s’évaluer par leurs actes, leurs succès ou échecs; «si on aime les courgettes elles ne deviennent pas des super courgettes pour autant».

L’HABITUDE

C’est cette habitude, ancrée depuis des années en nous qui nous dirige vers l’émotion de la dépression,  (laquelle prête son nom à l’état de dépression). Il serait tout à notre avantage d’apprendre à guérir cette philosophie de vie en changeant nos idées irréalistes.

 

Lyne Roy Coach Personnelle

 

Pour en connaitre davantage sur notre collaboratrice ou pour la rejoindre, clicker sur l’image ici-bas

lyne roy