LES BLESSURES QUI NOUS EMPÊCHENT D’ÊTRE NOUS-MÊME

LES BLESSURES QUI NOUS EMPÊCHENT D’ÊTRE NOUS-MÊME

heart-915562_1280 Blessures

LES BLESSURES QUI NOUS EMPÊCHENT D’ÊTRE NOUS-MÊME

 

IL EST PRÉFÉRABLE D’ÊTRE L’AMI(E) DE SES BLESSURES

Les blessures s’accumulent au sein de notre mental et de notre corps émotionnel en créant des distorsions, des engrenages  et des perturbations et ce, à différents niveaux de notre être. Ça demande de la patience, beaucoup d’humilité et une  grande écoute de soi pour reconnaître et accepter ses blessures. Elles représentent quelque chose qui a été coupé ou cassé en nous à un moment précis et qui demande à être réparé.

MASQUE ET MÉCANISME DE DÉFENSE

Dépendamment de la blessure subie, on utilise des masques et mécanismes  de défense pour se protéger du danger des gens ou de  situations de peur qu’ils ne viennent réveiller  ses blessures qui nous font tellement souffrir alors qu’au contraire c’est plutôt et les ramenant à notre conscience afin de pouvoir y apporter  la lumière qu’on pourra réussir à s’en affranchir. Les plus résilients s’en serviront comme tremplin pour rebondir  et enfin créer la vie qu’ils choisiront de s’accorder.

Les 5 principales blessures dont il est le plus souvent question sont :

L’injustice, le rejet, l’humiliation, la trahison, L’abandon

COMPRENDRE NOTRE FONCTIONNEMENT ÉMOTIONNEL

En réaction à la bles­sure, nous apprenons à cultiver une sensibilité, nous aiguisons notre capacité de discernement, nous voyons com­ment tout change dans notre environnement. Les douleurs enfantines nous encouragent à regarder de plus près le monde qui nous entoure, à écouter plus attentivement, à rectifier les subtils déséquilibres qui se produisent à l’intérieur de nous-­mêmes et autour de nous. Nous acquérons le don, poussée à l’extrême de lire dans les sentiments des autres, nous prenons extraordinairement conscience de tous les conflits qui se dérou­lent autour de nous, nous interceptons la plus petite lueur d’espoir ou le désespoir le plus discret, chaque élément de la sensibilité humaine susceptible de nous enseigner quelque chose. Ainsi, la douleur enfantine ouvre notre cœur, le mettant en quête de l’amour et du sentiment d’appartenance, de la sécurité et de l’abondance, de la joie et de la paix qui étaient absentes lors de notre enfance. À travers ce filtre, le chagrin  n’est pas seulement une blessure qu’il faut endurer, analyser et soigner, il peut aussi devenir la semence de notre guérison et de notre réveil spirituel.

NOTRE MISSION

On croit que nous venons au monde avec au moins deux de ces blessures et qu’il ferait partie de notre mission de vie de les dépasser. Pendant notre cheminement nous nous heurtons à des situations qui nous amèneront à confronter nos blessures visant notre propre évolution. Apprendre la signification de ces  blessures nous aide à comprendre notre fonctionnement émotionnel et aussi nous aide à découvrir les masques que l’on se crée pour éviter d’afficher publiquement ce qui nous habite. Nous empruntons alors différents masques et mécanismes de défense pour   se protéger du regard d’autrui parce qu’on pense que si on montre notre vraie personnalité on ne nous aimera pas.

Lise Bourbeau  nous l’explique en détail dans son livre : Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Lyne Roy

Pour en connaitre davantage sur notre collaboratrice, cliquer sur l’image ici-bas

lyne roy