Les additifs alimentaires (1er partie)

Les additifs alimentaires (1er partie)

additifs_alimentaires

Les additifs alimentaires

1er partie

On entend par additif alimentaire toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage, a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant des denrées alimentaires

Où trouve-t-on des additifs?

*grand nombre des aliments transformés, cuisinés, préparés ou précuits sont aussi farcis d’additifs aux propriétés aussi nombreuses que leurs effets néfastes sur la santé.

*Reconnaissables grâce à lettre E sur l’étiquette des ingrédients, ils sont ensuite suivi d’un chiffre de 1 à 9 selon leur fonction, puis de 2 autres chiffres selon leur nom.

Les colorants

Les colorants de synthèse (E1): en même temps qu’ils émerveillent les enfants en ornant de couleurs attrayantes des aliments autrement peu appétissants, ils sont accusés de causer des       troubles du comportement tels que l’hyperactivité, chez les plus jeunes. On leur doit également la croissance des allergies alimentaires.

  • Les conservateurs (E2): indispensables pour empêcher le développement de champignons et de bactéries et donc maximiser la conservation des aliments, ils rejoignent la liste des substances cancérigènes.
  • Les anti-oxydants (E3): ils évitent ou réduisent l’oxydation des aliments qui rassissent au contact de l’air, de la lumière et de la chaleur. Le BHT notamment (hydroxytoluène butylé) provoque des allergies cutanées et contient des substances potentiellement cancérigènes.
  • Les agents de textures (E4 ou E5): qu’ils soient émulsifiants, gélifiants, stabilisants ou épaississants, ils améliorent l’aspect et la tenue de différents aliments et sont associés aux infarctus, aux cancers du sein, aux problèmes de surpoids et d’obésité.
  • Les exhausteurs de goût (E6): utilisé pour rehausser le goût des aliments, le Glutamate de sodium (glutamate monosodique, msg, rehausseur de goût, attendrisseur) est le plus commun. En plus de provoquer des allergies, ce dernier détruit les neurones et la face interne de la rétine. Il est également associé aux problèmes d’obésité, de diabète et ses effets néfastes sont transmissibles au foetus des femmes enceintes dont les enfants risquent de souffrir d’un retard mental.
  • Les édulcorants (E9): c’est à eux que l’on doit le goût sucré de certains aliments qui ne le sont pas naturellement. Leurs effets nocifs incluent les cancers, la prise de poids, le diabète, l’hypertension artérielle, les problèmes neurologiques et vasculaires cérébraux.

Pour lire la suite de cette article, cliquer Les additifs alimentaires

Julie Comptois