Concevoir un enfant, pas toujours facile! Voici quelques conseil pour vous aidez

Concevoir un enfant, pas toujours facile! Voici quelques conseil pour vous aidez

 

girl-18918_1280

Concevoir un enfant, pas toujours facile!

Voici quelques conseil pour vous aidez

Par Mia Fievez

Avant de pouvoir être maman, on passe par la case « désir d’enfant » et cette période-là est parfois bien plus longue pour les unes que pour les autres.

Et avant de se diriger droit vers son gyné parce que ça ne « marche pas » (même si bien sûr, il est essentiel de faire appel à votre médecin après plus d’un an d’essai ou plus rapidement pour les femmes qui ont plus de trente ans), j’ai fait appel à Mia Fievez qui accompagne les couples en désir d’enfant pour vous donner 5 astuces pour booster votre fertilité au naturel.  C’est parti!

  1. Veiller à son alimentation!

On ne le répètera jamais assez : il est primordial de manger sainement.  Alors, bien sûr, vous savez déjà qu’il vaut mieux éviter l’alcool et le tabac (la nicotine ayant un effet vieillissant sur les ovaires), les fast-food et leurs hamburgers.  Mais cela vaut aussi pour la caféine et le sucre : réduisez votre consommation de sucre en évitant les boissons sucrées, les bonbons, etc.

Évitez autant que possible les produits laitiers : des hormones sont injectées aux vaches pour produire davantage de lait et en le consommant, vous ingurgitez… une partie de ces hormones ainsi que des pesticides utilisés dans les aliments pour animaux.

Privilégiez des fruits et des légumes (bio) et buvez de l’eau (surtout le soir, car c’est en position allongée – lorsque vous dormez – que vos reins font le mieux leur travail de nettoyage!).  Apportez à votre corps tous les nutriments dont il a besoin en vue de le préparer à la tâche essentielle qui l’attend!

Manger pour deux se fait avant l’arrivée de bébé, et quand je dis manger pour deux, ça ne veut pas dire manger le double en quantité.  Cela veut dire manger deux fois plus sainement de façon à fortifier votre corps.

  1. Éviter les produits chimiques

Plusieurs substances chimiques dangereuses (couramment utilisées dans la fabrication de produits cosmétiques, de produits d’entretien, etc.) semblent avoir la capacité de perturber le système hormonal, soit en imitant, soit en bloquant les effets des hormones, soit en interférant avec leur production ou leur décomposition. C’est ce qu’on appelle des perturbateurs endocriniens.

Chez la femme, les perturbateurs endocriniens sont de plus en plus suspectés de favoriser la stérilité, dans le cadre par exemple des endométrioses et des ovaires polykystiques. De plus, l’exposition pendant la vie foetale à certains perturbateurs endocriniens prédisposerait à l’apparition des infertilités à l’âge adulte.

Chez l’homme, il provoque la baisse des taux de testostérone et de spermatozoïdes et de leur qualité (aujourd’hui une des plus grandes causes des infertilités).

Voici quelques substances à éviter :

  • EDTA : contribue à la stabilité de certains produits cosmétiques.
  • Parabens : conservateurs utilisés pour prévenir le développement bacté
  • Phtalates : Agent fixateur.
  • Triclosan : Agent antibactérien à large spectre.
  • Sels d’aluminium : agent anti transpirant
  • Phénols chlorés : Désinfectant
  • Musc artificiel
  1. Recourir aux plantes

De nombreuses plantes sont connues pour stimuler la fertilité.  Je pense aux feuilles de framboisier,de gattilier, d’orties ou de trèfles.

Ce ne sont-là que quelques exemples.  Consultez votre médecin ou votre phytothérapeute pour connaître celles qui sont les plus adaptées à votre situation et les quantités que vous devez prendre.

  1. Tester l’acupuncture

L’acupuncture pour l’infertilité peut augmenter significativement la fertilité des femmes et des hommes. On reconnaît que l’acupuncture pour l’infertilité peut augmenter de près de 50%, voire même 60% les chances de réussite des traitements de fertilité telles l’insémination artificielle, la fécondation in vitro ou la prise d’hormones.

L’acupuncture se réfère à des lignes énergétiques appelées Méridiens, sièges des multiples points qui vont être stimulés par des aiguilles. Certains méridiens en particulier concernent le fluide de l’eau en circulation.

Les énergies doivent circuler librement dans l’organisme pour lui permettre de rester en bonne santé. Le rôle du médecin acupuncteur est de déceler les blocages d’énergie et de les restaurer en stimulant différents points avec de toutes petites aiguilles.

Des chercheurs du Weill Cornell Medical Center de New York ont revisé les études existantes en concluant que l’acupuncture aide à:

  • augmenter l’apport de sang à l’utérus, ce qui augmente les chances d’implantation de l’ovule sur les parois utérines
  • réduire l’anxiété, le stress et les hormones sécrétées durant un évènement stressant qui peuvent réduire significativement la fertilité
  • normaliser les hormones et le système endocrinien qui régule l’ovulation, surtout pour les femmes qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques
  • influencer positivement sur l’axe hypothalamus-hypophyse-ovaires, qui joue un rôle clé dans la fertilité
  • réguler le cycle menstruel

L’acupuncture vaut aussi pour les hommes (amélioration de la qualité du sperme).

Les deux grands méridiens (Ren Mai et Chong Mai) se retrouvent aussi bien chez l’homme que chez la femme.

  1. Essayer l’homéopathie

L’avantage de l’homéopathie est qu’il s’agit d’ une solution saine et naturelle de s’assurer de toutes les chances de son côté, et qui convient tant aux femmes qu’aux hommes.Pour les femmes, l’homéopathie permet (entre autres) de réguler les cycles, d’améliorer la qualité de la glaire cervicale, la qualité de l’endomètre, pour atténuer les effets du stress lié à la PMA, et bien d’autres choses encore.
Quant aux hommes, l’homéopathie les aidera à améliorer la qualité du sperme. L’utilisation des médicaments homéopathiques nécessite de prendre des précautions pour bien réussir la phase de la fertilité :

  • ne  pas toucher les granules avecles doigts, utilisez le bouchon du tube
  • ne pas avaler directement les granules. Laissez- les fondre dans la bouche la plus longue durée possible. L’efficacité ici demeure dans le facteur de l’absorption et non dans la quantité des granules;
  • ne pas prendre les granules durant les repas. Cela nécessite environs 30 min, avant ou 1h30 à 2h après le repas;
  • ne pas prendre les granules avec du café, du thé ou de la menthe. Il faut attendre que l’effet de ces boissons se dissipe.

Attention aux différentes « prescriptions » que vous pourriez trouver sur internet.  Seul un homéopathe peut vous prescrire un traitement adapté.

Pour trouver un homéopathe :

A chacune de trouver la (ou les) méthode qui lui convient.  Et vous ? Quelle(s) méthode(s) avez-vous déjà testée ?

Un grand merci à Mia FIEVEZ pour ses informations précieuses, vous pourrez retrouver ses nombreux conseils et astuces sur son blog www.positivemindattitude.com