Bhastrika, la respiration du soufflet

Bhastrika, la respiration du soufflet

pranayama1

 

Bhastrika, la respiration du soufflet

Bhastrika signifie « soufflet de forge », en sanskrit. Très dynamique et énergisant, c’est est un des exercices de pranayama les plus puissants en Yoga. Pratiqué régulièrement, Bhastrika renforce le système immunitaire, stimule le système sympathique et aide à combattre ou à éloigner la maladie.

Bhastrika Pranayama est une succession rapide d’expirations forcées. « Tout comme un forgeron utilise son soufflet avec des gestes rapides, vous devez remuer l’air dans les poumons très rapidement. », écrit Swami Sivananda dans Science du Pranayama.

Les avantages de Bhastrika pour la santé :

  • Elimine les toxines du corps et guérit les maladies des voies respiratoires
  • Augmente la chaleur dans le corps et aide à prévenir le rhume, le système respiratoire étant rapidement et profondément purifié.
  • Augmente l’apport d’oxygène et stimule la circulation sanguine
  • Rafraichit le corps et l’esprit
  • Purifie le sang
  • Stimule l’appareil digestif, ce qui améliore le métabolisme en général
  • Accélère l’élimination des graisses
  • Améliore la mémoire, la vue et l’audition
  • Eloigne les pensées négatives
  • Renforce les reins
  • La pratique régulière de Bhastrika pranayama éloigne les maladies et a une action régénérante et rajeunissante sur l’ensemble du corps
  • Cette technique active aussi le plexus solaire et le Chakra Manipura

Bhastrika pranayama

Comment pratiquer Bhastrika pranayma :

« Asseyez-vous en lotus (Padmasana »), le corps droit, la nuque et la tête dans le prolongement. Fermez la bouche. Puis inspirez et expirez rapidement 10 fois de suite comme le soufflet du forgeron. Dilatez et contractez sans arrêt. Quand vous pratiquez ce Pranayama, vous émettez un sifflement. L’adepte doit commencer par des expulsions rapides de l’air, se suivant l’une après l’autre dans un rythme intense. Lorsque vous avez accompli le nombre d’expirations requis, disons dix pour un cycle, prenez – après la dernière expiration – la plus profonde inspiration possible.

Retenez le souffle aussi longtemps que vous le pouvez. Puis expirez le plus possible et très lentement. Bhastrika s’achève avec la fin de cette profonde expiration. Reposez-vous un moment, après ce cycle, en respirant normalement quelques fois.Cela vous détendra et vous remettra d’aplomb pour commencer un second tour. […]

Le nombre d’expirations dépend de votre force et de votre capacité. N’allez pas au bout de vos forces. Certains étudiants font 6 cycles. D’autres 12.  »

Source : Swami Sivananda, Science du Pranayama

Contre-indications de Bhastrika pranayma :

  • Grossesse
  • Asthme
  • Fièvre
  • Maladie cardiaque
  • Tension artérielle excessive ou insuffisante

Si vous êtes débutant, débutez par des séquences de 3-4 cycles, afin d’allonger progressivement votre souffle.

En cas de gêne, réduisez votre pratique et privilégiez les séances de posture pour un temps. Les Asanas préparent le corps et le souffle au Pranayama. En cas de doute, renseignez-vous auprès d’un professeur de yoga qualifié.

Armanda Dos Santos

Ayurvéda Magazine